Démocratie ou Barbarie

Centre pluridisciplinaire, Centres de ressources et centres labellisés

Renouvellement des Centres de ressources – Appel à candidatures

Dans le cadre du décret du 13 mars 2009 relatif à la transmission de la mémoire des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et des faits de résistance ou des mouvements ayant résisté aux régimes qui ont suscité ces crimes, la Fédération Wallonie-Bruxelles lance un appel à candidatures pour la reconnaissance ou le renouvellement de reconnaissance de trois « Centres de ressources relatifs à la transmission de la mémoire ».

Les Centres de ressources sont des organismes dont le champ d’activités et la documentation concernent des thématiques variées englobant les différents objectifs du décret. Ils doivent constituer des plates-formes qui ont pour vocation d’informer de manière transversale et globale les publics sur les faits historiques formant l’objet du décret.

L’appel à candidatures est ouvert du 6 décembre 2019 au 24 janvier 2020.

Les Centres de ressources seront reconnus pour une période de cinq ans.

- Consultez et téléchargez  l’appel à candidatures
- Consultez et téléchargez le formulaire de candidature

Centre pluridisciplinaire relatif à la transmission de la mémoire

Le Centre pluridisciplinaire relatif à la transmission de la mémoire est un organisme qui, en collaboration avec le Conseil de la transmission de la mémoire, Démocratie ou barbarie et les Centres de ressources, doit être une structure de référence pour stimuler et développer le travail de mémoire en Communauté française et diffuser les productions réalisées par les acteurs actifs dans ce cadre.

Le Centre pluridisciplinaire a pour missions :
1° d’articuler les fonctions de réflexion, d’échanges, de débats, d’expressions artistiques plurielles, de recherche et de formation continue en lien avec l’objet du décret.

2° d’être un centre de référence, de diffusion des productions et de stimulation du travail de mémoire pour l’ensemble des citoyens de la Communauté française.

3° d’établir des collaborations et des synergies avec les autres acteurs reconnus dans le cadre du décret.

 

 

 

Centres de ressources et centres labellisés

Afin de faciliter l’accès aux ressources et à la documentation et de développer des projets pour le grand public et pour les jeunes, le décret reconnaît et  finance des opérateurs (Centres de ressources et Centres labellisés) engagés dans le travail d’histoire et de mémoire.

Des missions communes pour des centres de référence

  • Sensibiliser les citoyens à la transmission de la mémoire des faits visés par le décret en s’adressant à un public large, socialement et culturellement diversifié.
  • Organiser des activités à caractère pédagogique pour les acteurs du monde de l’éducation et pour les élèves ou étudiants.
  • Regrouper des informations et les diffuser soit sous forme de publications soit en disposant d’un centre de documentation ouvert au public.
  • Diffuser ou mettre au point les outils requis pour remplir ces missions.

Mais une envergure et des rôles différents

Les Centres de ressources sont des opérateurs qui couvrent par leurs activités des thématiques diverses et multiples en lien avec l’objet du décret.
Ils constituent des plates-formes qui ont pour vocation d’informer de manière transversale et globale les publics sur les faits historiques visés par le décret.
Les Centres labellisés ont une envergure limitée et sont axés autour d’une seule thématique, d’un seul fait d’histoire.