Démocratie ou Barbarie

La radicalisation violente: clés de compréhension

Le radicalisme violent parce qu’il considère comme légitime l’utilisation de la violence à l’égard de biens privés et publics mais aussi d’individus (que ceux-ci soient des civils ou non) constitue une menace pour les valeurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Par conséquent, la Fédération a souhaité mettre à la disposition de tous ceux qui se posent des questions sur ce phénomène de la radicalisation violente un site web regroupant les informations essentielles à ce sujet.

Parallèlement à l’ensemble de ses politiques de soutien au vivre ensemble et à la citoyenneté responsable, par la culture, l’éducation, le sport, la Fédération Wallonie-Bruxelles développe une politique volontariste de prévention du radicalisme violent.

Le radicalisme violent est un choix individuel que certains empruntent et n’est pas spécifique à une religion ou une philosophie, que l’on pense aux groupes violents se revendiquant du mouvement communiste ou anarchiste dans les années ‘80, aux actions terroristes de personnes se réclamant de l’extrême droite ou encore plus récemment aux expéditions violentes menées par des milices contre les migrants à Calais.

Ce site entend fournir des outils pour comprendre les réalités du radicalisme violent et le distinguer clairement des religions et des courants philosophiques auxquels il prétend se référer. En ce moment où les médias parlent quotidiennement de l’Islam et de ses composantes, la Fédération Wallonie-Bruxelles entend fournir les éléments nécessaires au décodage de l’information en donnant des clefs pour distinguer les différents courants qui composent la religion musulmane en Belgique et ce qui la différencie du djihadisme contemporain.